CA FAIT DU BIEN !

Il serait aisé de constater toutes les choses qui se sont dégradées en 2018, mais ne perdons pas de vue les améliorations globales dans le monde qui font de 2018, une année meilleure pour un être humain vivant sur notre planète Terre.

Elijah Wolfson nous permet de relativiser l’année qui vient de s’achever, selon 5 grands domaines :

ENVIRONNEMENT

La part de l’énergie mondiale provenant d’énergies renouvelables a dépassé 10% et ce chiffre devrait passer à 30% dans les prochaines années.

Quelque 6,7 millions de km2 supplémentaires des océans de la planète ont été placés sous protection de l’environnement. Ce qui signifie que davantage de pays participent activement au projet mondial de conservation des océans. Environ 260 000 km 2 de terres ont également été ajoutés.

Le fait de retirer des listes un nombre croissant concernant le nombre d’espèces menacées ou en voie de disparition que nous avons pu sauver est encourageant : exemple, la chauve-souris mineure en 2018.

PAUVRETE / REVENU

Si on compare la différence entre ce qu’une personne moyenne gagne par jour et le seuil de pauvreté mondial de 1,90 USD par jour (tel que déterminé par la Banque mondiale), la pauvreté mondiale est en baisse.

Une autre chose à considérer est la qualité de vie. L’électricité est essentielle à la santé, à l’éducation et à la satisfaction générale. Selon les nouvelles données publiées en 2018, 87% de la population mondiale avait accès à l’électricité en 2017.

EDUCATION

Les taux d’alphabétisation sont en hausse constante depuis des décennies. Considérant qu’il y a environ 5,5 milliards d’adultes en vie aujourd’hui, l’augmentation de 0,23 point de pourcentage de 2015 à 2016 (la dernière année pour laquelle des données sont disponibles) signifie qu’environ 11,5 millions de personnes supplémentaires peuvent lire.

SANTE PUBLIQUE

Les améliorations invisibles les plus importantes tels que les taux de mortalité infantile, de mortalité maternelle, de retard de croissance dans l’enfance et de grossesse chez les adolescentes ont tous chuté au cours des dernières décennies, parfois de façon spectaculaire. Ces données représentent l’accès de la personne moyenne en vie aux professionnels de la santé, aux établissements, aux médicaments, etc.

Les taux de maladies infectieuses traitables, telles que la tuberculose et le paludisme, sont un autre bon indicateur de l’amélioration de la santé dans le monde.

EGALITE DES SEXES ET DROITS DES LGBT

Une autre tendance positive, en particulier dans les pays les plus riches, est la réduction constante de l’écart entre les sexes dans l’éducation. Les nouvelles données publiées cette année montrent qu’en 2016, 99,7 filles étaient inscrites dans les écoles primaires et secondaires pour 100 garçons. (À titre de comparaison, en 1986, ce nombre était de 85,1).

La tendance mondiale, selon laquelle la part des femmes occupant des sièges au gouvernement était de 23% en 2016 et de près de 24% en 2017. De la même façon, les élections américaines de 2018 ont donné naissance à une nouvelle classe historique de représentants du Congrès : au moins 121 femmes siégeront au Congrès à partir de l’année prochaine, soit un peu moins de 23% des membres du Congrès.

Les pays continuent à légaliser le mariage homosexuel. En 2018, la plus haute juridiction du Costa Rica a déclaré que les lois interdisant le mariage homosexuel étaient inconstitutionnelles, ce qui alignait le pays sur une trentaine d’autres qui ont fait de même.

smiley-2979107__340

En 2019, qu’allons-nous faire, chacun à notre échelle pour continuer de contribuer à un monde meilleur ?

Source : https://www.courrierinternational.com/article/en-2018-le-monde-nallait-pas-si-mal et https://qz.com/1506764/ways-the-world-improved-in-2018-in-charts/